https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

Etes-vous satisfait-e de votre médecin généraliste ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

VIH/sida : les chiffres 2011
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Fin 2011, 34 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde, 2, 5 millions ont été contaminées et 1, 7 millions sont décédées de maladies liées au sida, selon les chiffres de l’épidémie publiés mardi 20 novembre 2012 par l’ONUSIDA.

Le rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida indique « que le nombre de nouvelles infections à VIH a été réduit de plus de 50 % dans 25 pays à revenu faible ou intermédiaire – dont plus de la moitié sont en Afrique subsaharienne, région la plus durement touchée par le virus ».

L’Afrique subsaharienne a également « réduit d’un tiers le nombre des décès liés au sida sur les dix dernières années et augmenté de 59 % le nombre de personnes sous traitement antirétroviral sur les deux dernières années seulement. ».

« Entre 2005 et 2011, les décès ont diminué de plus d’un demi-million », se réjouit encore l’ONUSIDA. Un résultat certes heureux qu’il faudrait toutefois amplifier pour contrecarrer une épidémie toujours dynamique. En particulier dans certaines populations stigmatisées et discriminées souvent écartées des programmes de prévention et de soins : les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les professionnel-le-s du sexe, les usager-e-s de drogues par voie injectable…

L’ONUSIDA s’inquiète de l’insuffisance de financement au niveau mondial. En 2011, les fonds disponibles s’élevaient à 16, 8 milliards de dollars alors que les besoins sont évalués entre 22 et 24 milliards de dollars pour 2015. Certains pays à revenu faible ou intermédiaire ont réussi à augmenter leurs propres investissements alloués à la lutte contre le sida en dépit de la crise économique. Pourront-ils encore le faire demain ? Quelles actions pourront-ils mener si les pays du Nord assèchent également les ressources ?

Vraiment la lutte mondiale contre le sida n’est pas terminée.

Alain Miguet

- Le communiqué de presse de l’ONUSIDA

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook