https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

Etes-vous satisfait-e de votre médecin généraliste ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Journée mondiale contre le cancer

4/02/2015
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Cancer colorectal, cancer du col de l’utérus, cancer du foie… De nombreux cancers pourraient être évités en limitant les principaux facteurs de risque.

A l’occasion du 4 février, Journée mondiale contre le cancer, Sida Info Service vous propose un dossier spécial prévention.

D’abord un rappel : au niveau mondial, le cancer est une cause majeur de décès (8, 2 millions de morts en 2012). Selon l’Organisation des Nations Unies, « les cancers du poumon, de l’estomac, du foie, du côlon et du sein sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de décès chaque année ».

Et en France ?

L’Institut national du cancer (INCa) indique dans son rapport 2013 que « le nombre de décès par cancer en 2012 est estimé à 148 000 en France dont 85 000 chez l’homme et 63 000 chez la femme. Le cancer du poumon est la première cause de décès par cancer chez l’homme (21 326 décès) devant le cancer colorectal (9 275 décès). Chez la femme, le cancer du sein (11 886 décès) se situe au premier rang devant le cancer du poumon (8 623 décès) qui arrive désormais en deuxième position et le cancer colorectal (8 447 décès) ».

Dans les pays européens, et notamment en France, 3 % des cancers auraient une origine infectieuse. Les trois principaux agents infectieux en cause sont : les papillomavirus humain (HPV) et les virus des hépatites B (VHB) et C (VHC).

Comment se protéger ?

La vaccination

- Contre le HPV

- Contre l’hépatite B

-  Contre l’hépatite C, il n’existe pas encore de vaccin

Le dépistage et un traitement précoces permettent de réduire la mortalité due au cancer.

Focus sur le dépistage

Pour le HPV, deux cas de figure  :

- Les verrues se voient,

- Les verrues ne se voient pas à l’œil nu. Dans ce cas, un examen effectué par un spécialiste (dermatologue, urologue ou gynécologue) permettra de les détecter.

Cancer du col de l’utérus  :

Un frottis permet de détecter des lésions précancéreuses et de les traiter avant qu’elles ne se transforment en cancer. L’Institut national du cancer estime « qu’un frottis doit être réalisé tous les 3 ans dès 25 ans et jusqu’à 65 ans ».

Cancer colorectal  :

- Test de recherche de sang dans les selles,

- Coloscopie.

• Voir le dépistage du cancer colorectal en pratique sur le site de l’Institut national du cancer.

Le cancer de l’anus est le 3ème cancer le plus fréquent chez les hommes séropositifs. L’infection à VIH favorise par exemple l’apparition de lésions associées aux HPV et augmente le risque de cancer. Un examen proctologique systématique est recommandé. Voir Prévenir le cancer anal chez les gays

Sites à consulter :

- Journée mondiale du cancer (en anglais)

- Journée mondiale du cancer (ONU)

- Dépistage et détection précoce sur le site de l’Institut national du cancer (INCa)

- Les Cancers en France Rapport édition 2013 (INCa)

***

Si vous souhaitez des informations complémentaires, contactez Sida Info Service au 0 800 840 800 ou par Live Chat

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook