https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

Etes-vous satisfait-e de votre médecin généraliste ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Disparition

La ténacité pour vertu

Amédée Thévenet, ancien président de Sida Info Service, est décédé ce 30 novembre, veille de la journée mondiale de lutte contre le sida
1er/12/2016
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

« J’ai beaucoup appris de Pierre Kneip ». C’est par ces mots qu’Amédée Thévenet présentait en décembre 1996 le numéro spécial d’Observations et Témoignages, qui rendait hommage quelque temps après sa disparition au fondateur de Sida Info Service. Pierre Kneip, un homme que je n’ai pas connu. Cependant, à mon arrivée à Sida Info Service en avril 1999, son aura marquait toujours le lieu, les équipes, et donnait le cap de l’association au combat contre le VIH/sida.

Aujourd’hui, Amédée Thévenet a lui aussi disparu emporté à 88 ans par une leucémie qu’il a longtemps combattue. En 2006, dans une interview qu’il m’avait accordée, il rappelait les circonstances de son engagement dans la lutte contre le sida :

"Je connaissais le directeur de l’AFLS Dominique Charvet parce que j’avais été avec lui au cabinet de Pierre Bérégovoy. Il me disait régulièrement qu’il fallait faire quelque chose. Un jour, il m’a appelé dans son bureau pour me présenter Pierre Kneip et Yves Ferrarini, deux jeunes hommes qui répondaient sur un téléphone payant de l’association AIDES. Il m’a dit : « On va faire un téléphone gratuit, j’en ai parlé au ministre de la Santé Claude Évin, nous souhaitons que tu sois président. »

Amédée Thévenet est resté président de l’association de 1990 à 2011. Il était depuis président d’honneur.

Durant toutes ces années où l’épidémie s’est radicalement transformée, il a guidé et accompagné les changements nécessaires. Aujourd’hui, Sida Info Service est devenue SIS Association, a élargi ses activités à la lutte contre les exclusions, les hépatites, a créé Le 190, premier centre européen de santé sexuelle, a effectué des formations en France et à l’étranger, principalement en Afrique, élabore des programmes d’intervention auprès des migrants, des personnes détenues, des populations LGBT, des personnes atteintes...

Amédée Thévenet était fier de ce chemin parcouru tout en étant lucide sur les incertitudes de l’avenir. Ancien militaire, blessé trois fois, fait prisonnier pendant le conflit d’Indochine, il avait été incarcéré dans des conditions effroyables avant de retrouver le territoire national en 1951. Grâce à cette expérience, il savait que rien n’est acquis et que chaque front nécessite une bataille de chaque instant pour l’emporter. Amédée Thévenet était de ces hommes pour qui la ténacité est vertu.

Inspecteur général des Affaires sociales jusqu’à sa retraite, il avait reçu la cravate de commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur en 2004. A cette occasion, il avait déclaré : « J’ai appris de mon grand-père le goût du travail bien fait et la crainte de Dieu, car c’est ce qui se disait à l’époque ; j’espère que je n’ai pas déçu mes aïeux ! »

A l’heure où Amédée Thévenet retrouve ses aïeux, SIS-Association/Sida Info Service adresse à sa famille, ses amis, ses anciens collègues et compagnons d’armes, ses sincères condoléances.

Alain Miguet

Rédacteur en chef

SIS Association

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook