https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

C’est la rentrée ! Bientôt un test VIH ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

PVVIH : le vécu des traitements - Synthèse des appels et échanges sur le forum Sida Info Service 2010 – SIS Observatoire – 2011

21/10/2011
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

En 2010, le numéro vert Sida Info Service (0 800 840 800) a reçu plus de 5 000 appels de personnes vivant avec le VIH (PVVIH), ce qui représente 7, 2 % de la totalité des appels (contre 6, 8 % en 2009). Sur le forum de SIS, cette proportion est multipliée par plus de deux : 19 % des utilisateurs déclarent être séropositifs lors de leur inscription en 2010.

Cette synthèse s’intéresse particulièrement au vécu des traitements anti-VIH et notamment aux facteurs pouvant occasionner une plus ou moins bonne observance.

A l’évidence, la place du traitement dans la vie des PVVIH, et donc son observance, est dépendante de multiples facteurs. Les relations avec l’équipe soignante semblent centrales dans le rapport que la personne entretient à son traitement. D’autres facteurs extérieurs interviennent, principalement le soutien dont elle bénéficie et qu’elle perçoit. Le lien social (amis, famille, travail, partenaire, associations, soignants…) joue un rôle essentiel et est une ressource dans la vie des PVVIH. Il est souvent indissociable du rapport au traitement. En effet, quand les relations avec l’entourage s’affaiblissent, que la solitude et l’isolement s’installent, l’observance du traitement et la capacité de la personne à se prendre en charge semblent diminuer. Inversement, la prise du traitement peut aussi être à l’origine de cet affaiblissement des relations, par une auto-exclusion de la personne atteinte, par exemple pour ne pas avoir à révéler son statut.

Selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (1998), « l’éducation thérapeutique du patient (ETP) vise à aider les patients souffrant de maladies chroniques à acquérir ou à maintenir des compétences qui leur sont nécessaires pour gérer au mieux leur vie dans le contexte d’une maladie chronique ». En ce sens, les services d’aide à distance de SIS sont une ressource, tant pour les informations précises délivrées quant à une situation donnée, en complément du milieu médical, que pour l’échange humain qu’ils représentent. Et ce d’autant plus qu’ils peuvent être sollicités à toutes les étapes du parcours de soin.

PDF - 292.2 ko
PVVIH et Vécu des traitements
 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook