http://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

Les CDAG ont été créés en
  •  
  •  
  •  

A visiter

Quels sont les symptômes et les différents troubles du sida ?

14/11/2008
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Les complications liées à l’infection par le VIH sont dues à l’attaque du système immunitaire par le virus VIH. Quand les dommages causés par le virus sont importants, le système immunitaire fonctionnant beaucoup moins bien, certaines infections et troubles apparaissent. Cela peut aller de problèmes de peau récurrents, à la perte de poids, à l’apparition et au maintien de ganglions, à des fièvres ou à des diarrhées inexpliquées, à toute une série de petits troubles non spécifiques pas trop importants mais persistants, à la survenue d’infections graves que l’on appellent des infections opportunistes.

Les infections opportunistes sont appelées ainsi car elles profitent de l’effondrement du système immunitaire pour se manifester. Ce sont ces infections opportunistes que l’on appelle le sida. Elles sont généralement graves et doivent être soignées d’urgence sinon le pronostic vital de la personne est en jeu.

Ces infections se présentent sous la forme d’infections virales ou parasitaires graves ainsi que certains types de cancers ou lymphomes pouvant toucher tous les organes du corps humains. La plupart de ces infections, si elles sont détectées à temps sont globalement "soignables" mais nécessitent des traitements lourds et longs qui souvent doivent être pris à vie.

Grâce aux traitements antiviraux actuels on arrive à contrôler la réplication du virus et donc à empêcher l’effondrement du système immunitaire. Aussi, aujourd’hui, il y a de moins en moins d’infections opportunistes. On arrive également, grâce à ces traitements, à restaurer une partie des fonctions du système immunitaire, ce qui permet de pouvoir arrêter certains traitements d’entretien de ces infections opportunistes, mais en gardant les traitements antiviraux.

Il est important de savoir qu’en 1999, plus de la moitié des personnes qui ont fait un sida, c’est-à-dire une infection opportuniste, ne savait pas qu’elles étaient contaminées. Si elles l’avaient su, elles auraient pu être suivies et traitées et ainsi éviter de faire un sida. D’où l’importance du dépistage et l’importance du suivi médical pour les personnes séropositives.

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook

Si vous souhaitez réagir à ces informations, n’hésitez pas à :

- nous appeler gratuitement au 0 800 840 800
- être appelé gratuitement (même sur un téléphone portable)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
- échanger sur notre forum