Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Traitement anti-VIH + charge virale indétectable = zéro contamination

6/03/2014
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Les deux premières années de l’étude PARTNER à laquelle participent des couples dont un des partenaires est séropositif et l’autre pas a été évoquée à la conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) qui se déroule à Boston.

Plus de mille couples, dont près de 40 % de couples gays, ont été recrutés pour cette étude. Bien que les résultats définitifs ne seront connus qu’en 2017, les chercheurs constatent déjà qu’aucune contamination VIH n’a été enregistrée. Aucun cas de transmission ne se produit lorsque la charge virale est inférieure à 200 copies/ml, ont-ils constaté.

Une analyse statistique montre qu’une charge virale indétectable réduit de 99, 5 % les risques de transmission pendant les rapports sexuels vaginaux et de 99 % pendant les relations sexuelles anales (96 % avec éjaculation).

Source : aidsmap.com

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook