https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

C’est la rentrée ! Bientôt un test VIH ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Disparition

Une parole et des actes

Mort de Pierre Bergé, cofondateur avec Line Renaud de Sidaction
8/09/2017
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Maison de couture, Yves Saint Laurent, patron, millionnaire, mécène, politique, homosexuel, journaux, Sidaction... A l’annonce de la disparition de Pierre Bergé, ce sont tous ces mots, toutes ces actions, qui me traversent la tête. J’en oublie sans doute mais peu importe car le seul mot que je retiens en cet instant, c’est bien sûr Sidaction.

Pierre Bergé s’est engagé très tôt dans la lutte contre le sida. Premier président d’Arcat-Sida en 1985, il prit ensuite la tête d’Ensemble Contre le Sida, créé en 1994 à l’occasion du premier Sidaction. Avec Line Renaud, ils formaient un duo de choc pour alerter, sensibiliser, convaincre et parfois dénoncer le manque de moyens ou de volonté politique pour lutter efficacement contre le VIH/sida.

Sa verve était redoutable et redoutée. Lors de l’édition 2014 du Sidaction, Pierre Bergé n’avait pas hésité à reprendre en direct le présentateur du 20 h de TF1 Gilles Bouleau, qui avait maladroitement affirmé : « Le sida on n’en meurt pas ». « Je vous arrête ! Comment, on n’en meurt pas ! », avait répliqué Pierre Bergé, cinglant, avant de dérouler un argumentaire critique des médias.

Pierre Bergé était une voix mais surtout des actes. Le bilan du Sidaction est là pour en témoigner. L’édition 2017 du Sidaction a permis de récolter plus de quatre millions d’euros de promesses de dons. En vingt ans, trois cent millions d’euros ont permis pour moitié de venir en aide aux malades et améliorer la prévention, pour l’autre moitié de soutenir les soins et la recherche.

Conscient de l’importance de cette recherche, l’une des forces de la lutte contre le VIH/sida, Pierre Bergé et Sidaction ont créé l’université des jeunes chercheurs.

Chaque année, pendant une semaine, des jeunes scientifiques venant de pays et de cultures différents se retrouvent pour une séance de formation interdisciplinaire. Ces jeunes portent en eux l’avenir de la lutte contre le VIH/sida et peut-être pour l’un d’entre eux, l’une d’entre elle, la victoire sur la maladie.

Ainsi Pierre Bergé, ce vieux monsieur de 86 ans, a toujours montré son attrait pour l’avenir. L’un des derniers slogans du Sidaction était : « Offrons un autre avenir à nos enfants ». Un autre avenir que le sida, un avenir sans sida.

Pour rendre hommage à Pierre Bergé et à son œuvre militante, la meilleure des actions possible est de continuer son combat. En paroles. Et surtout en actes.

Aujourd’hui, toutes les équipes de Sida Info Service : écoutants, administratifs, membres du conseil d’administration, membres du bureau, directrice générale et président, adressent leurs sincères condoléances à tous les proches, amis et collaborateurs de Pierre Bergé.

Alain Miguet

Rédacteur en chef

Sida Info Service

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook