http://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

Cet été, ce sera :
  •  
  •  
  •  

A visiter
Mercredi 23 décembre 2009 - 18 h - 19 h 30

Vos questions sur le VIH/sida et les IST

avec Christophe, écoutant à Sida Info Service
24/12/2009
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Transcription du chat réalisé le mercredi 23 décembre 2009, avec Christophe, écoutant à Sida Info Service.

Modérateur : bonsoir à tou-te-s et bienvenue sur le dernier chat de l’année 2009. N’hésitez pas à poser vos questions sur le VIH et/ou les IST, nous accueillons ce soir, Christophe, écoutant à Sida Info Service.

SIS-Christophe : Bonsoir à tous et à toutes ! :)

Gad : bonjour, je suis homo et j’ai eu plusieurs rapports sexuels avec un garçon (quatre). On s’est frotté l’un contre l’autre, sexe inclus. On s’est masturbé l’un l’autre, il n’y a pas eu de pénétration, mais je crains que le fait qu’on se voit frotté l’un contre l’autre, sexe inclus, soit risqué.

SIS-Christophe : Le fait que deux sexes se frottent ne présente pas de risque de transmission du VIH. Par contre on ne peut pas exclure une transmission d’une IST (syphilis ou blennorragie).

Gad : ok, îl n’y a pas de risque même s’il y a d’éventuelle trace de sperme ?

SIS-Christophe : Non effectivement, juste des traces de sperme ne suffisent pas.

Gad : ok, merci bien.

Marc : les clamydia c’est quoi ? merci de votre réponse.

SIS-Christophe : L’infection à chlamydia est une infection sexuellement transmissible très fréquente. Elle peut provoquer, chez un homme, des brûlures plus ou moins importantes en urinant et un écoulement (essentiellement le matin au réveil). Mais le plus souvent il n’y a pas de symptôme particulier et cette infection peut donc passer inaperçue Des complications peuvent alors se développer, allant jusqu’à des problèmes de stérilité chez les femmes et d’infertilité chez les hommes. Le diagnostic se fait pas prélèvement urétral (chez un homme) ou par simple examen sur les urines.

SIS-Christophe : Le traitement consiste en une prise d’antibiotique sur une semaine à 10 jours. La guérison est vérifiée par un contrôle biologique 5 semaines après la fin du traitement. Il n’est pas inutile d’avertir sa partenaire afin d’éviter une nouvelle infection et bien sûr lui permettre de vérifier si elle est elle-même porteuse de cette IST !

Anonyme : bonjour, le poissonnier qui m’a vendu des crevettes,s’était visiblement coupé avec l’une d’entre elles. 3 heures après, j’ai voulu les rincer à l’eau froide et je me suis moi même piqué avec l’une d’entre elles avec le risque qu’il reste du sang du poissonnier, y a t’il un risque ? Par ailleurs, combien de temps le VIH reste t’il actif à l’air libre ou dans ces conditions ? Merci pour votre réponse.

Anonyme : J’aimerais plus de précisions sur les risques du vih par le sang. Merci de votre compréhension.

SIS-Christophe : Les risques de transmission du VIH par le sang concernent essentiellement les personnes transfusées avant août 1985 et les personnes usagères de drogue par voie intraveineuse qui réutilisent des seringues usagées. Compte tenu de la fragilité du virus du Sida en dehors de l’organisme, les possibilités de transmission dans la vie quotidienne sont quasiment inexistantes. Se piquer sur l’aiguille d’une seringue qui vient d’être utilisée pour une personne porteuse du VIH est un risque réel qui a pu être évalué. Dans ce cas le risque est présent car l’aiguille de seringue est creuse, et la personne (l’infirmière) se pique dans les seconde qui suivent l’injection (ou la prise de sang). On estime que ce risque est conséquent, et est de l’ordre de 0,3% (soit un risque sur 333). Le fait de se blesser sur un objet pointu ne peut donc pas être réellement considéré comme un risque

Anonyme : j’ai reçu une fellation sans préservatif faut il que je fasse le test VIH ?

SIS-Christophe : Se faire faire une fellation sans préservatif ne comporte pas réellement de risque... sauf cas particuliers : Premier cas : lors de pratiques collectives. Ce qui est en jeu c’est la persistance, dans la bouche de votre partenaire, de sécrétions sexuelles d’une autre personne.

Deuxième cas : Lors de lésions ou blessures dans la bouche de votre partenaire (surtout en cas de présence de sang).

Il semble qu’il y ait peu de cas de transmission par fellation pour la personne qui se fait faire cette fellation. Si vous le souhaitez, et afin d’être tout fait sur, vous pouvez effectivement faire un test de dépistage.

Deus-exmachina : je redémarre une nouvelle vie et ne n’ai pas idée des détails pour recommencer une vie sexuelle, vu que j’étais en couple depuis 29 ans et que je n’ai aucune idée des dangers , à part le préservatif et le dépistage. Des questions toutes bêtes : sur la fellation : avec ou sans préservatif, le cunnilingus idem , s’embrasser, se lécher, quels sont les risques ?? merci.

SIS-Christophe : Concernant la fellation, le risque est plutôt pour la personne qui la pratique, en particulier en cas d’éjaculation dans la bouche. SIS-Christophe : En l’absence d’éjaculation ou de lésion dans le bouche (aphtes, gingivite, etc) le risque semble extrêmement limité. L’utilisation d’un préservatif permet d’éviter toutes possibilités de transmission. Pour le cunnilingus, et en l’absence de sang des règles, il n’y a pas de risque de transmission du VIH.

S’embrasser, se lécher, se caresser, se masturber.... tout cela est sans risque pour le VIH.

Certaines IST se transmettent plus facilement que le virus du Sida. En cas de pratiques sexuelles avec des partenaires multiples, il est conseillé de vérifier l’absence d’infections fréquentes (Chlamydia, condylomes). Enfin, rappelons l’importance de la vaccination contre le virus de l’hépatite B qui se transmet aussi par les rapports sexuels.

JOHNY : il y a deux mois j’ai eu un rapport sexuel avec une fille et mon préservatif s’est déchiré. Je me suis tous de suite retiré est je me suis laver le sexe mais depuis 1 mois je\’ai beaucoup de démangeaisons sur le corps. A votre avis est ce que ca peut avoir un rapport avec ma rupture de préservatif ? Merci.

SIS-Christophe : Vous avez eu le bon réflexe : vous retirer rapidement, et vous nettoyer le sexe à l’eau et au savon (surtout sans agresser la muqueuse du gland). Cela limite le risque mais ne vous permet pas d’être assuré d’une absence de transmission. Suite à une contamination par le VIH, il peut y avoir, 10 à 15 jours après, des symptômes qui ressemblent à ceux d’une grippe (fièvre, douleurs articulaires et musculaires, état fébrile, fatigue...). La seule présence de démangeaisons ne fait pas penser à une contamination par le VIH. Puisque votre prise de risque remonte maintenant à plus d’un mois, vous pouvez envisager de faire un premier test de dépistage. Il vous donnera déjà une bonne indication, que vous pourrez confirmer avec un test au bout de trois mois.

Diablo : Bonjour, il y presque 50h j’ai eu un rapport protégé avec une prostituée. Avant la pénétration, la fille a sucé avec le préservatif et après, j’ai pénétré à peine 10 à 20 sec et j’ai retiré et j’ai éjaculé dans le préservatif sans le retirer. J’ai vu le sperme dans le filtre du préservatif. Est ce qu’il y a un risque de transmission d’une MST ? J’attends avec impatience votre réponse pour me rassurer.

SIS-Christophe : Vous semblez bien inquiet après ce rapport avec une "travailleuse du sexe". Pourtant vous avez pris toutes les précautions pour éviter le VIH ainsi que les MST (ou IST). Souvent les professionnel-le-s se protègent et par la même protègent leurs clients de manière efficace.

Anonyme : je souhaite savoir si lécher le sexe d’une femme sans protection peu transmettre des maladies. merci.

SIS-Christophe : Cela ne présente pas de risque pour le VIH. En tout cas en l’absence de sang des règles. En ce qui concernent les Infections sexuellement transmissibles (IST) certaines peuvent effectivement se transmettre par cette pratique : Blennorragie, Herpes essentiellement.

Prune : est-il vrai qu’en présence de symptômes spécifiques et de tests négatifs réalisés dans les délais, il faille continuer de faire contrôler sa sérologie VIH ? Mon toubib m’a dit qu’en présence de symptômes, les anticorps mettent du temps à apparaitre. Qu’en pensez vous ? Je suis désemparée, merci.

SIS-Christophe : Un test réalisé dans les délais est considéré comme parfaitement fiable. En outre, il n’y a pas de symptôme "spécifique" de l’infection par le VIH. Rappelons que le délai est de trois mois. Voir 6 semaines avec les réactifs de test les plus performants disponibles en France.

Myrtille : si on partage une lime à ongle avec quelqu’un et que cette personne a un peu saigné. Peut on être contaminé par le VIH si on se blesse aussi avec cette même lime ?

SIS-Christophe : Pour le VIH il n’y a pas de risque de transmission. Par contre les virus des hépatites (B et C) se transmettent beaucoup plus facilement par le sang. Dans le cas que vous évoquez, on ne peut donc pas exclure une transmission pour l’hépatite B et C. Pour éviter le risque concernant l’hépatite B, rappelons qu’il existe une vaccination possible.

Lio91007 : bonjour, ma question est la suivante : je suis un grand anxieux, j’ai reçu un couple qui ont fait l’amour devant moi. La femme se caressait le sexe en même temps que l’homme lui faisait l’amour. Elle a souhaité juste me masturber. Le sida a t-il pu m’être transmis par ces mains encore humides ?

SIS-Christophe : Même si la main de cette femme était porteuse de traces de sécrétions sexuelles de son partenaire, il n’y a pas de risque de transmission du VIH. Effectivement il semble bien que vous soyez confronté à beaucoup d’anxiété. Est-ce que cette anxiété est toujours liée à des situations ou la sexualité est en jeu ? :)

Anonyme13 : bonjour, j’ai vraiment peur mais je sais que le risque est très faible. Il y a deux semaines j’ai rencontré une fille extrêmement facile, comme on dit, qui est susceptible de porter le virus du sida. Je l’ai embrassée alors que parfois je saigne un petit peu de la bouche. Je suppose alors que j’ai une petite plaie. Je suis donc inquiet sur une possibilité d’échange de sang...Imaginons ensuite que cette fille ait fait une fellation à quelqu’un avant moi, est-il alors possible que j’absorbe du sperme d’un autre ? Cela comporte-il un risque ?

J’ai ensuite inséré mes doigts dans son vagin puis touché mon sexe par la suite. J’avais donc de la mouille sur les doigts... J’ai raconté cette dernière action à un médecin qui m’a dit qu’il n’y avait aucun risque mais j’ai peur. De plus, un mal de gorge vient de m’apparaitre, comme une angine, mais pas d’état grippal pour l’instant. Cela s’est passé il y a 2 semaines ou 3. Y a t’il un risque de transmission ? merci beaucoup.

SIS-Christophe : Je vous ferais la même réponse que votre médecin. Vous pouvez donc être tout à fait tranquille concernant ce contact sexuel.

Goud : bonsoir, je voulais juste savoir si les laboratoires peuvent faire des erreurs d’analyse avec ELISA, et comment se passe la recherche du vih, c’est dans le labo ???

SIS-Christophe : Un test de dépistage est actuellement réalisé avec deux réactifs différents. Il est donc bien peu vraisemblable qu’une erreur puisse intervenir. Le problème de fiabilité des tests concerne plutôt le respect du fameux délai de séroconversion.

Get27 : j’ai lu qu’il existait un moyen d’éviter le sida après un risque en allant à l’hôpital, c’est vrai ?

SIS-Christophe : Effectivement il existe un "traitement post exposition" qui peut permettre d’éviter une infection par le VIH à la suite d’une prise de risque. Dans le cas où il y aurait eu transmission, ce traitement pourrait éliminer toute trace du virus avant qu’il ne se propage dans tout l’organisme. La condition, pour que ce traitement fonctionne, est qu’il soit pris le plus vite possible après le risque. (si possible dans les 4 heures qui suivent). Ce traitement est disponible dans les services d’urgence des hôpitaux. Il s’agit d’une prise d’antirétroviraux (trithérapie) pendant 4 semaines. La prise de ce traitement ne peut pas garantir une absence d’infection, mais cela permettrait de limiter le risque.

Get27 : merci Christophe et est-ce que vous savez si c’est remboursé par la sécu ?

SIS-Christophe : Le traitement lui même est gratuit pour le patient (pas d’avance à faire !). Par contre il faut prévoir différents examens médicaux qui ne sont pas intégralement pris en charge par la sécu. Si vous avez une mutuelle, ces examens devraient être pris en charge.

Sam : la réponse donné à myrtille m’interpelle, pourquoi si partage de lime à ongle et saignement pas de risque vih ? Pourtant si on la partage de suite le sang est frais ? je ne comprends pas.

SIS-Christophe : Les cas de transmission par le sang concernent soit une injection de petite quantité de sang directement dans la veine (comme en cas d’échange de seringue) ou des plaies profondes. On est donc très loin d’un échange de lime à ongle, même en cas de présence de petite quantité de sang.

Sam : donc si blessure avec cette lime pas de risque ?

SIS-Christophe : Effectivement ce n’est pas une situation à risque concernant le VIH (mais pour l’hépatite C, par contre, il y a un risque de transmission).

Modérateur : Nous allons clore ce chat, le dernier de l’année. merci pour votre participation. passez de belles fêtes de fin d’année. Rendez vous en 2010 !

SIS-Christophe : Très bonne soirée a tou-te-s.. et bonne fête de fin d’année ! :)

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook