https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

C’est la rentrée ! Bientôt un test VIH ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Gardnerella

19/06/2015
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Les vaginoses (inflammation vaginale due à des agents microbiens) sont occasionnées par 3 agents.

  • Candida Albicans (champignon),
  • Trichomonas Vaginalis (parasite protozoaire flagellé)
  • Gardnerella Vaginalis (bactérie).

L’infection est en général endogène : il s’agit de la prolifération démesurée de germes qui, en faible quantité, font partie de la flore vaginale normale.

L’infection est donc le plus souvent asymptomatique et on peut considérer que le germe n’est pas pathogène dans des conditions normales d’équilibre de la flore microbienne.

Symptômes possibles

Femme

  • douleurs parfois au cours des rapports sexuels (dyspareunie),
  • démangeaisons,
  • associées à des pertes
    • fluides,
    • peu abondantes,
    • adhérant aux parois vaginales,
    • dégageant une classique odeur de " poisson pourri "

Homme

  • Moins fréquente chez l’homme, elle provoque :
  • urétrites,
  • cystites (inflammation de la vessie),
  • balano-posthites (inflammation simultanée du gland et du prépuce),
  • prostatites,
  • et sans doute épididymites (infection et une inflammation du canal qui conduit le sperme).

Transmission

Dans la mesure où il s’agit d’un microbe présent à l’état physiologique, il n’est pas opportun de parler de transmission ou d’incubation. La maladie n’est donc pas nécessairement d’origine sexuelle et il n’y a d’ailleurs pas de recommandation en faveur du traitement des partenaires.

Incubation

Dans la mesure où il s’agit d’un microbe présent à l’état physiologique, il n’est pas opportun de parler de transmission ou d’incubation.

Dépistage

Classiquement, l’ajout d’une goutte de potasse à 10 % exhale l’odeur caractéristique des pertes ("poisson pourri").

A l’examen microscopique direct, on retrouve l’aspect typique de cellules vaginales recouvertes de petits bacilles.

Traitement

Il fait appel :

  • aux imidazolés, selon un schéma identique au traitement de la trichomonase :
    • Tinidazole (FASIGYNE®) : 4 cp à 500 mg en 1 prise
    • Metronidazole (FLAGYL®) : 4 cp à 500 mg en 1 prise
  • ou à une pénicilline associée au Métronidazole Amoxycilline (CLAMOXYL®) : 2g/j pendant 7 jours avec FLAGYL ovules pendant 7 jours.

Si vous souhaitez réagir à ces informations, n’hésitez pas à :

- nous appeler au 0 800 840 800
- être appelé
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
- échanger sur notre forum

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook