https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

Etes-vous satisfait-e de votre médecin généraliste ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Herpès génital (HSV-2)

6/07/2012
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

L’herpès génital se contracte en général au début de la vie sexuelle. Il n’y a pas donc lieu de faire suivre tout contact avec un porteur d’herpès d’une batterie de tests.

Transmission

La transmission de HSV-2 se fait dès lors qu’il y a excrétion de virus au niveau de la filière génitale.

Ceci se produit lors des rapports sexuels :

  • soit quand il y a des lésions d’herpès,
  • soit quand il y a présence de virus dans les secrétions génitales au cours d’une poussée asymptomatique.

La pénétration n’est pas obligatoire pour qu’il y ait contamination. Le contact des muqueuses avec des lésions herpétiques (le plus souvent extériorisées) suffit à la transmission et les doigts peuvent tout à fait servir de moyen de transport du virus vers d’autres sites (anus, œil…).

A partir d’un contact, le délai d’incubation est très variable, de 1 jour à 1 mois, 8 jours en moyenne.

Symptômes éventuels

L’herpès génital évolue en 2 phases :

- La primo-infection

Elle suit le 1er contact avec le virus.

  • Elle est asymptomatique dans la majorité des cas, ce qui n’empêche pas la contamination d’un partenaire.
  • Lorsqu’elle est symptomatique, elle donne une éruption vésiculaire (boutons clairs remplis de liquide, reposant sur une zone enflammée) douloureuse, qui débute au niveau des grandes lèvres chez la femme, et sur le gland (balanite) chez l’homme.
  • Cette éruption s’accompagne de signes généraux (fièvre, malaise général, etc.).
  • La guérison des lésions est habituelle, mais le virus reste présent
  • Le virus reste latent au niveau des ganglions nerveux et peut se réactiver, à la faveur le plus souvent d’un événement intercurrent (infection concomitante, stress, immunodépression, etc.).

- Les résurgences (ou récurrences)

Elles résultent de cette réactivation. C’est le « bouton de fièvre » ou les éruptions génitales selon la localisation initiale et sur le territoire de la primo-infection.

  • Elles se produisent avec un rythme variable,
  • Elles sont favorisées par l’immunodépression,
  • Elles peuvent être asymptomatiques.

Dans tous les cas, l’éruption herpétique est :

  • douloureuse (sensation de brûlure intense),
  • souvent prurigineuse (ça gratte), ces signes fonctionnels étant particulièrement stimulés au contact avec les lésions.

Lors des résurgences, les démangeaisons, brûlures et autres picotements précèdent l’éruption de 1 à 2 jours.

Diagnostic

Par un examen médical, prise de sang ou prélèvement local.

Traitement

Deux molécules sont indiquées dans le traitement de l’herpès génital (primo-infection ou résurgence) :

  • l’Aciclovir (ZOVIRAX®) : cp à 200mg, crème à 5 %.
  • le Valaciclovir (ZELITREX®) : cp à 500 mg

Si vous souhaitez réagir à ces informations, n’hésitez pas à :

- nous appeler au 0 800 840 800
- être appelé
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
- échanger sur notre forum

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook