https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

C’est la rentrée ! Bientôt un test VIH ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Kit d’information sur l’infection à VIH/sida

1er/12/2016
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

SIS Association/Sida Info Service propose à tou-te-s les collégien-ne-s et lycéen-ne-s, un Kit Sida comme base de travail pour la Journée mondiale de lutte contre le sida, chaque 1er décembre, mais également pour tous les exposés et travaux sur le sida.

Ce kit est également destiné à toutes les personnes qui (re)découvrent l’infection à VIH lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le sida

L’objectif de l’ONUSIDA est d’atteindre les 90-90-90 :

- 90 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut VIH,

- 90 % des personnes qui connaissent leur séropositivité au VIH reçoivent un traitement,

- 90 % des personnes sous traitement ont une charge virale supprimée.

-  Plus d’infos sur unaids.org/fr

Campagne Levons la main

En 2016, l’ONUSIDA propose aux personnes un espace pour exprimer leurs opinions sur ce qu’il conviendrait de faire pour renforcer les activités de prévention du VIH. L’ONUSIDA demande à toute personne à travers le monde de lui envoyer :

Une photographie de la paume de la main où un mot ou une courte phrase sera inscrit(e) résumant ce qui doit être fait pour renforcer les activités de prévention du VIH, comme par exemple : "Plus de préservatifs", "Autonomisation", "Inclusion", "Traitement pré-exposition" (PrEP), "Droits pour les femmes et les filles".

Levons la main

Et/ou

Un court message vidéo (30 secondes maximum) expliquant ce qui doit être fait pour réduire les nouvelles infections à VIH dans leur communauté.

- Plus d’infos sur unaids.org

Le ruban rouge

Il n’y a pas de ruban rouge officiel mais il est facile de faire son propre ruban :
- couper un morceau de ruban rouge d’environ 12 cm, puis le replier en faisant un V inversé.
- utiliser une épingle de sûreté. Fixer cette épingle au centre du ruban et l’épingler au vêtement côté gauche (côté coeur).

Vous pouvez également commander des pin’s ruban rouge à Sidaction.

Le sida, c’est quoi ?

Le sida (Syndrome d’Immuno Déficience Acquise) est dû au VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine). Lorsque ce virus pénètre dans le corps, il détruit certaines cellules (les CD4) qui coordonnent l’immunité, c’est-à-dire les défenses de l’organisme contre les microbes. Lorsque le nombre de ces cellules diminue, l’immunité devient moins efficace. Des maladies graves, les "maladies opportunistes", peuvent alors se développer. Lorsqu’une personne a une ou plusieurs maladies de ce type, on dit qu’elle a le sida.

Pour en savoir plus

Qu’est-ce qu’être séropositif-ve ?

Quand on a été infecté par le VIH, on est séropositif au VIH. Le seul moyen de savoir si on est porteur du VIH est de faire un test de dépistage du VIH/sida.

Qu’est-ce qu’être séronégatif-ve ?

Etre séronégatif-ve signifie soit que la personne n’a pas le VIH, soit que le virus est présent mais que le test de dépistage ne peut pas encore le détecter, par exemple s’il est fait moins de 6 semaines après la contamination.

Quels sont les modes de transmission du VIH ?

- Les rapports sexuels non protégés avec pénétration vaginale, anale (ou buccale)
- Une exposition au sang, dans des circonstances très précises
- De la mère à l’enfant pendant la grossesse ou l’allaitement.

Les situations de la vie quotidienne ne peuvent pas donner lieu à une transmission du VIH : baiser, poignée de main, échange de vêtements ou fréquentation de toilettes publiques, par exemple.

Les chiffres en France

Données au 31 décembre 2015 :

5 925 personnes ont découvert leur séropositivité en 2015.

Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) est le groupe le plus touché. Il représente 43 % des découvertes en 2015.

Les hétérosexuel-le-s représentent 54 % des découvertes de séropositivité en 2015.

Les usagers de drogue par voie intraveineuse représentent 2 % des nouveaux diagnostics.

Pour en savoir plus

Le VIH/sida dans le monde

- 36, 9 millions de personnes vivent avec le VIH (PVVIH) fin 2014,
- 1, 2 million de personnes décédées suite au VIH en 2014,
- 2 millions de personnes nouvellement infectées en 2014,
- 15,8 millions de personnes avaient accès aux traitements antiviraux en juin 2015.

Pour en savoir plus : ONUSIDA

Comment se protéger ?

Le préservatif masculin est une membrane en latex, polyuréthane ou polyisoprène.

Il protège de l’infection par le VIH et par d’autres infections sexuellement transmissibles (IST). Il est à usage unique et est placé sur le pénis en érection juste avant la pénétration vaginale ou anale.

Tout savoir sur le préservatif.

Le préservatif féminin est une gaine souple et large introduite dans le vagin pour en tapisser les parois. Le préservatif féminin présente l’avantage de pouvoir être mis en place plusieurs heures avant le rapport sexuel. Il est à usage unique.

Tout savoir sur Lepreservatif-feminin.fr.

Le dépistage du VIH

C’est toujours le bon moment pour en parler avec un médecin et pour déterminer ensemble quand faire la prise de sang.

Quand quelqu’un a pris un risque, cela peut mettre jusqu’à 6 semaines pour que la contamination soit détectable dans le sang (en France, les tests de dépistage du VIH réalisés à partir d’une prise de sang, sont totalement fiables au bout de 6 semaines).

Une personne contaminée qui ferait le test trop tôt risquerait d’avoir un résultat négatif (qui signifie qu’on n’a pas retrouvé la présence du VIH) tout en étant porteuse du virus. Dans ce cas elle ne pourrait pas être soignée et risquerait de contaminer d’autres personnes sans le savoir.

Pour en savoir plus : Dépistage VIH/sida

Que font les traitements ?

Il n’existe pas de traitement qui guérisse du VIH/sida. Les traitements actuels freinent l’évolution de la maladie et améliorent les conditions de vie des malades.

Dans les pays les plus développés, les décès dus au sida ont fortement diminué depuis l’utilisation généralisée des multithérapies. Certain-e-s séropositif-ve-s ne supportent pas ces médicaments (effets indésirables importants) ou ne parviennent pas à les prendre régulièrement. En France, toute personne atteinte par le VIH peut bénéficier d’une prise en charge sociale et médicale.

Pour en savoir plus : Traitements

Pour aller encore plus loin : Actions Traitements

Discriminations et séropositivité

Les personnes séropositives sont encore victimes de discriminations dans le domaine médical ou dans le milieu du travail. SIS-Observatoire/Sida Info Service a réalisé une enquête sur les discriminations à l’encontre des personnes vivant avec le VIH en 2012.

Lire l’enquête

Témoignages audio sur la séropositivité

- Guillaume, 22 ans, séropositif

- Franck, 33 ans, séropositif

- Corinne, 40 ans, séropositive

Plus de témoignages et d’interviews sur SIS Radio

Jeunes adultes et prévention

Deux jeunes parlent du sida et de prévention.
- Sigami (26 ans) : "J’ai beaucoup stressé en attendant les résultats du dépistage. On ne m’y reprendra pas"
- Melinda (27 ans) : "De manière générale, j’évite les comportements à risque"

SIS Association : une aide à distance

Depuis 1990, SIS Association est engagée dans la lutte contre le sida, les hépatites et les infections sexuellement transmissibles. SIS Association lutte aussi contre les discriminations liées à la séropositivité, l’orientation sexuelle et l’identité sexuelle.

SIS Association propose de nombreux services d’écoute et d’aide à distance :
- Sida et IST :

- Hépatites :

- Questionnement sur l’orientation sexuelle, l’identité sexuelle, la santé sexuelle, dispositif de lutte contre l’homophobie et pour la prévention du suicide : Ligne Azur

- Questionnement et information sur la séropositivité : Sida Info Plus

Liens Internet de référence

- L’ONUSIDA (Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida)
- Le réseau des CRIPS(Centre Régional d’Information et de Prévention du Sida)
- Le VIH/sida sur le site du ministère de la Santé
- Guide VIH/sida : Comment en parler ? Edition 2013
- Les études sur l’épidémie à VIH/sida réalisées par l’Observatoire de Sida Info Service

#JMS2016

Alain Miguet

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook

Si vous souhaitez réagir à ces informations, n’hésitez pas à :

- nous appeler gratuitement au 0 800 840 800
- être appelé gratuitement (même sur un téléphone portable)
- nous contacter sur le Live Chat
- nous poser une question par mail
- échanger sur notre forum