https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

C’est la rentrée ! Bientôt un test VIH ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

« Résultats spectaculaires » pour la PrEP

21/07/2016
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

« La prophylaxie pré-exposition (PrEP) "à la demande" est une méthode très efficace de prévention du risque d’infection par le VIH, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) et déclarant des comportements à haut risque », se réjouit l’Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS) dans un communiqué.

Les résultats de la dernière phase de l’essai ANRS IPERGAY ont été présentés à la 21ème Conférence internationale sur le SIDA (AIDS 2016), qui se tient à Durban (Afrique du Sud), du 18 au 22 juillet.

362 volontaires (333 ayant participé à la phase randomisée + 29 nouvelles recrues) ont été suivis entre novembre 2014 et juin 2016. Les résultats « sont encore plus spectaculaires que ceux de la première phase » puisqu’une seule personne, qui avait en fait interrompu la PrEP, a été infectée par le VIH dans la phase dite "en ouvert". L’incidence (le nombre de nouveaux cas) est en conséquence de seulement 0, 19 infection pour 100 personnes-années de suivi.

« Les résultats de la phase de l’essai "en ouvert" confirment la très bonne efficacité et la très bonne tolérance de la PrEP à la demande pour prévenir le risque d’infection chez les HSH à haut risque. »

Le professeur Jean-François Delfraissy salue la décision française d’avoir autorisé (avec une recommandation temporaire d’utilisation, RTU), fin 2015, la PrEP et son remboursement. Pour le directeur de l’ANRS, « la question n’est plus aujourd’hui de savoir si la PrEP est efficace et doit être utilisée, mais comment la mettre rapidement à disposition des personnes les plus à risque ».

L’ANRS va prochainement lancer un ambitieux programme de recherche opérationnelle qui sera mené en Ile-de-France auprès d’environ 3000 personnes à haut risque d’infection par le VIH (HSH, personnes transgenres, et personnes migrantes principalement).

Ce projet ANRS baptisé PREVENIR vise à réduire le nombre de nouvelles infections par le VIH, et mesurera le bénéfice d’un accompagnement communautaire sur l’observance et le maintien des participants dans la PrEP à long terme.

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook