La vaginose, c’est quoi ?

La vaginose est une inflammation vaginale due à la prolifération d'agents microbiens (microbes) qui, en faible quantité, font partie de la flore vaginale normale :

  • Candida Albicans (champignon),
  • Trichomonas Vaginalis (parasite protozoaire flagellé),
  • Gardnerella Vaginalis (bactérie).

On peut considérer que ces agents microbiens ne sont pas pathogènes dans des conditions normales d’équilibre de la flore microbienne.

Transmission

Dans la mesure où le microbe est présent à l’état physiologique normal, il n’est pas opportun de parler de transmission ou d’incubation.

La maladie n’est pas nécessairement d’origine sexuelle mais un changement de partenaire sexuel, le multi-partenariat ont pu être évoqués parmi les facteurs qui occasionnent la modification de la flore vaginale à l’origine de la colonisation par Gardnerella Vaginalis.

Symptômes

Femme

  • douleurs parfois au cours des rapports sexuels, démangeaisons,
  • associées à des pertes :
    • fluides,
    • peu abondantes,
    • adhérant aux parois vaginales,
    • dégageant une classique odeur de « poisson pourri ».

En présence de ces signes et en cas de grossesse, il faut consulter rapidement pour éviter les complications : risque d’infection du liquide amniotique, accouchement prématuré, nouveau né de faible poids de naissance…

Homme

Moins fréquente chez l’homme, la vaginose, transmise lors de rapports sexuels avec une partenaire infectée, peut provoquer des urétrites, cystites (inflammation de la vessie), prostatites…

Dépistage

Classiquement, un test particulier (dit « test à la potasse ») revient positif et l’analyse microscopique de la sécrétion retrouve des cellules caractéristiques.

A l’examen microscopique direct, on retrouve l’aspect typique de cellules vaginales recouvertes de petits bacilles.

Traitement

Le traitement se résume souvent à la prescription d’un traitement antibactérien, en général le métronidazole.