Peut-on avoir des enfants quand on a le VIH ?

La procréation médicalement assistée (PMA), ou assistance médicale à la procréation (AMP) ne s’adresse pas seulement aux couples ayant des problèmes de fécondité.

Elle concerne également les couples touchés par le virus du VIH ou les hépatites B ou C, qu’ils soient fertiles ou non, afin de réduire au maximum le risque de transmission de ces virus lors de la procréation.

Cependant, seuls les couples hétérosexuels, mariés, ou pouvant prouver leur vie commune depuis au moins 2 ans, peuvent faire appel à l’AMP.

La prise en charge des couples présentant un risque viral nécessite une équipe pluridisciplinaire structurée, avec une collaboration étroite entre l’équipe médicale et le laboratoire de virologie spécialisé.

Cette équipe devra procéder à un entretien préalable à l’AMP afin d’informer le couple sur les alternatives possibles (adoption, sperme de donneur) ainsi que sur les techniques et les méthodes envisagées.
La demande est confirmée par écrit, par les deux membres du couple, à l’issue d’un délai minimum d’un mois à compter du dernier entretien.

Elle évaluera également les critères de prise en charge sur le plan médical, virologique et psychologique avant de valider la demande.
L’équipe devra aussi s’assurer du bon suivi médical et psychologique du couple tout au long de la prise en charge et pendant la grossesse.