Quel est le risque de transmission de la mère à l’enfant ?

En l’absence de traitement de la mère, le taux de transmission du VIH de la mère au bébé est d’environ 20% pour le VIH1 et de 1% pour le VIH2. Ces taux varient en fonction de l’état de santé de la femme et des sa charge virale (quantité de virus en circulation dans l’organisme).

Lorsque le traitement de la mère est efficace, le taux de transmission est inférieur à 1%, et reste lié à des prises en charge tardives, des complications obstétricales (prématurité) ou à un défaut d’observance du traitement qui peut entraîner une augmentation de la charge virale.

L’allaitement peut être un facteur de risque pour le bébé : il est donc déconseillé lorsque cela est possible.