J’ai pris un risque il y a moins de 48 h

Si vous avez pris un risque VIH, ne perdez pas de temps : un traitement post-exposition (TPE) peut empêcher une contamination :

Rendez-vous au service des urgences d’un hôpital,
Allez-y moins de 4 h après la prise de risque, au plus tard dans les 48 h,
Commencé au plus près du risque, le TPE est plus efficace.

Les services des urgences des hôpitaux vous accueillent 24/24 pour évaluer le risque. En journée, certains services spécialisés dans le VIH peuvent vous prendre en charge.

A votre arrivée, prévenez le service des urgences en expliquant que vous craignez d’avoir pris un risque VIH. Vous n’en serez que mieux accueilli. De préférence, faites vous accompagner de votre partenaire pour faciliter l’évaluation du risque pris.

Téléphonez gratuitement à Sida Info Service au 0 800 840 800 pour avoir l’adresse du service des urgences le plus près de l'endroit où vous vous trouvez*.

* l'appel gratuit à Sida Info Service complète mais ne se substitue pas à la relation patient-médecin
On m’a donné un traitement aux urgences

A quoi sert ce traitement ?

Ce traitement, appelé Traitement Post-Exposition (TPE) permet de diminuer le risque de contamination lorsqu’on a été exposé au VIH. Il se compose de plusieurs médicaments actifs contre le VIH et il doit être pris pendant 4 semaines. Pour que son efficacité soit la meilleure possible, il faut le débuter immédiatement et respecter attentivement les prescriptions du médecin.

Y a-t-il des précautions particulières ?

Respectez les horaires des prises et les doses de médicament.

Attention : selon les médicaments prescrits, il vous sera conseillé de prendre les cachets soit pendant soit en dehors des repas. C’est important car l’efficacité du traitement peut être diminuée si ces consignes sont mal respectées. Si vous prenez d’autres médicaments, si vous avez une contraception, ou si vous êtes enceinte, signalez-le au médecin.

Il y a des effets indésirables ?

Le plus souvent, il s’agit de diarrhées, nausées, fatigue, vertiges d’intensité variable. Ces effets n’apparaissent pas toujours et la plupart disparaissent après quelques jours.

Si vous avez des symptômes inhabituels que vous pensez liés au traitement, parlez-en aussitôt au médecin. Il pourra vous soulager en cas de mauvaise tolérance (médicaments anti diarrhéiques, anti vomissements/nausées…) ou modifier votre traitement.

Que dois-je faire si j’ai oublié une prise ?

Si le TPE qui vous a été prescrit se prend 1 fois par jour

Vous vous apercevez de l’oubli :
• dans les 12 heures suivant l’heure de prise habituelle : prenez votre médicament dès que possible et poursuivez votre traitement normalement ;
• plus de 12 heures après l’heure de prise habituelle : ne prenez pas la dose oubliée et poursuivez votre traitement normalement.

Si le TPE qui vous a été prescrit se prend 2 fois par jour

Vous vous apercevez de l’oubli :
• dans les 4 heures suivant l’heure de prise habituelle : prenez votre médicament dès que possible et poursuivez votre traitement normalement ;
• plus de 4 heures après l’heure de prise habituelle : ne prenez pas la dose oubliée et poursuivez votre traitement normalement.

Et si j’ai vomi ?

Si vous avez vomi :
• dans l’heure suivant la prise des médicaments, prenez une nouvelle dose ;
• plus d’une heure après la prise des médicaments, il est inutile de prendre une autre dose.

Pendant le traitement, suis-je protégé ?

Non. Le traitement diminue le risque de contamination, il ne protège pas complètement d’un nouveau risque, et ne protège pas non plus vos partenaires.

Pendant et après le traitement, protégez-vous et protégez vos partenaires en utilisant un préservatif lors de chaque rapport sexuel.

Je dois quand même me protéger pendant le TPE ?

En utilisant un préservatif à chaque rapport sexuel, vous éviterez d’attraper ou de transmettre le VIH, une hépatite ou une IST. N'oubliez pas aussi d'utiliser votre propre matériel à usage unique si vous êtes usager de drogues injectables ou en sniff.

Le résultat du test de dépistage sera totalement fiable 12 semaines après le risque (soit 8 semaines après la fin du TPE).

Aucun traitement ne m’a été prescrit aux urgences

Si aucun traitement post-exposition (TPE) n’est proposé, le médecin vous dira s’il est utile de faire un test de dépistage, à quel moment et quelle prévention adopter.

Dans tous les cas, sachez qu’un test de dépistage est fiable au bout de 6 semaines.

Et puis, il y a les autres IST... C’est peut-être le moment de faire le point.