Diagnostiquer une IST ?

Beaucoup de ces infections sexuellement transmissibles donnent des signes : des brûlures en urinant (surtout chez l'homme dans les blennorragies ou les chlamydioses) des pertes vaginales (avec les trichomonases, les vaginoses, parfois dans les chlamydioses) des boutons au niveau de la région des organes sexuels (comme l'herpès) ou même sur l'ensemble [...]

Les hépatites sont-elles des IST ?

Oui ... et non. L’hépatite A est dûe au virus VHA qui se transmet habituellement par l'ingestion d’aliments contaminés (coquillages, eau contaminée) plutôt dans les pays où l’hygiène est défectueuse. Mais elle peut aussi se transmettre pas voie sexuelle lors de pratiques oro-anales (anulingus). L’hépatite B est une infection dûe au VHB qui se transmet […]

Les chlamydiae, c’est quoi ?

L’infection à Chlamydia Trachomatis, due à une bactérie, est extrêmement répandue, en particulier chez les moins de 25 ans. Elle peut se développer en l’absence de tout symptôme. Elle touche les hommes comme les femmes et peut entraîner de graves complications. [...]

La gonococcie, c’est quoi ?

La gonococcie (également appelée blennorragie,  gonorrhée ou encore « chaude pisse ») est une infection d’origine bactérienne. Elle provoque des brûlures et/ou un écoulement jaune par la verge, le vagin ou l'anus. Cette infection se transmet lors de rapports sexuels, bucco-génitaux, vaginaux ou anaux. [...]

Une vaginose à Gardnerella, c’est quoi ?

La vaginose est une inflammation vaginale due à la prolifération d'agents microbiens (microbes) qui, en faible quantité, font partie de la flore vaginale normale : Candida Albicans (champignon), Trichomonas Vaginalis (parasite protozoaire flagellé), Gardnerella Vaginalis (bactérie). On peut considérer que ces agents microbiens ne sont pas pathogènes dans des [...]

Les morpions, c’est quoi ?

Phtirius pubis est un petit insecte, appelé classiquement « morpion » ou pou du pubis. C’est un insecte hématophage (se nourrit de sang) qui vit accroché aux poils à proximité de la peau et pond ses œufs (les « lentes ») sur les poils. Même s’il aime beaucoup les poils du sexe, il arrive qu’il colonise d’autres zones pileuses comme les poils du torse, les aisselles ou la tête.

La LGV, c’est quoi ?

La LGV ou maladie de Nicolas-Favre est due à une bactérie de la famille des Chlamydiae. Maladie tropicale, endémique dans certaines régions d’Afrique, en Amérique centrale et du Sud, et dans les Caraïbes, l’infection à Lymphogranuloma venerum a fait son apparition dans les backrooms hollandaises en avril 2003 puis s’est [...]