Meurt-on encore du Sida ?

Dans les pays où l’accès aux traitements contre le VIH est possible, les décès dus au Sida ont fortement diminué.

Savoir très tôt qu’on est porteur du VIH permet de mettre en place une prise en charge thérapeutique précoce. Grâce à elle, une personne séropositive peut vivre à peu près aussi longtemps qu’une personne non contaminée, avec une qualité de vie la meilleure possible.

C’est pour cette raison qu’il est préférable de faire un test de dépistage rapidement après une prise de risque.

Cependant certaines personnes supportent mal ces médicaments ou bien ne parviennent pas à les prendre régulièrement.

Il se peut aussi que le VIH devienne résistant aux traitements ce qui peut entrainer un échec thérapeutique. Dans ce cas la maladie continue de se développer et peut devenir mortelle.

Enfin, certaines personnes débutent un traitement au moment où leur santé est fortement dégradée car elles ignoraient leur séropositivité. Les médicaments peuvent alors être moins efficaces.