Le préservatif a craqué. Que faire ?

En cas de rupture de préservatif pendant le rapport sexuel, il existe un risque de transmission si l'un des deux partenaires a le VIH et que sa charge virale n'est pas indétectable.

En se retirant rapidement, on peut diminuer le risque de contamination mais sans le supprimer complètement.

Si ce risque date de moins de 48 heures, on peut demander à bénéficier d'un traitement d’urgence contre le VIH (également appelé traitement post exposition ou TPE). Commencé le plus tôt possible après le risque (moins de 4 heures si possible), il vise à empêcher une contamination par le VIH.

Pour en bénéficier vous pouvez :

  • appeler gratuitement le 0 800 840 800 pour avoir l'adresse du service compétent le plus proche,
  • vous rendre au service des urgences de l’hôpital le plus proche.

Si le délai de 48 heures est dépassé, vous pouvez envisager une démarche de dépistage.

IMPORTANT : les femmes qui n’utilisent pas de contraception peuvent aussi prendre une contraception d'urgence, notamment la pilule du lendemain, le plus rapidement possible et au plus tard dans les 72 h après le risque.

Cette pilule est gratuite pour les mineures et disponible dans toutes les pharmacies. Si vous êtes concernée, vous pouvez consulter le site du Planning Familial - la contraception d'urgence ou appeler gratuitement le 0800 08 11 11.