Chiffres clés en France en 2020

En 2020, le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité est de 4856, une baisse de de 22% par rapport à 2019. Selon Santé publique France, « Cette diminution du nombre de diagnostics d’infection à VIH peut être expliquée en partie par la diminution de l’activité de dépistage. Elle pourrait également être due à une moindre exposition au VIH liée aux mesures de distanciation sociale, qui a plus vraisemblablement été limitée au 1er confinement ».

Parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité en 2020 :

- 43% sont des hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH),
- 38% sont des hétérosexuel.le.s né.e.s à l’étranger,
- 16% des hétérosexuel.le.s né.e.s en France,
- 1,5% des usagers de drogues injectables,
- 1,5% des personnes trans, toutes contaminées par rapports sexuels.

30% des personnes diagnostiquées en 2020 l'étaient à un stade avancé de la maladie (29% en 2018). Ce retard représente une perte de chance individuelle pour ces personnes et favorise la diffusion du VIH.

Les hommes représentent 69% des découvertes de séropositivité VIH en 2020, les
femmes 30% et les personnes trans 1%.

14% des personnes ayant découvert leur séropositivité en 2020 étaient âgées de moins de 25 ans, 64% de 25 à 49 ans et 22% de 50 ans et plus.

Environ 62 300 autotests de dépistage du VIH ont été vendus en 2020, soit une diminution de 22% par rapport au total des ventes en 2019.

Sources : Bulletin de santé publique, Décembre 2021