https://www.sida-info-service.org
faire un don
QUESTIONS FRÉQUENTES
AGIR APRÈS UN RISQUE

Etes-vous satisfait-e de votre médecin généraliste ?
  •  
  •  
  •  

A visiter

Appelez-nous

Service

Forum

Multimédia

Pratique

Coronavirus : la vigilance s’impose

13/05/2013
Version imprimable de cet article Diminuer la police Augmenter la police

Les virus de la famille des coronavirus sont nombreux et variés. Ils peuvent infecter l’homme et les animaux, circulent facilement entre les espèces animales et provoquent généralement des infections bénignes, comme des rhumes. Ils n’ont réellement fait preuve de leur dangerosité pour l’homme que depuis 2003 en provoquant une épidémie de SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) qui a coûté la vie à près de 800 personnes dans le monde, principalement en Asie (Chine et Hong-Kong).

Le nouveau coronavirus, baptisé provisoirement nCoV, a été identifié pour la première fois en 2012 chez des personnes ayant vécu ou bien voyagé dans la région de la péninsule arabique. Il est virulent et provoque des infections respiratoires graves de type SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère).

L’origine véritable de la nouvelle souche pourrait être animale comme pour beaucoup de virus. Selon la directrice générale de l’Institut de veille sanitaire (InVS), Françoise Weber, le virus pourrait provenir de la chauve-souris, mais il reste beaucoup d’inconnues dans ce domaine.

Comment se transmet-il ?

Les personnes atteintes ont généralement voyagé dans la région de la péninsule arabique ou ont été en contact avec un malade qui avait lui-même séjourné dans la région.

Le virus se transmet par la voie aérienne lors d’un contact prolongé et à moins d’un mètre du malade. La transmission interhumaine de l’infection est possible souligne l’InVS (Institut national de veille sanitaire), mais les données recueillies à ce jour indiquent que ce mode de transmission n’est pas important.

A ce jour, d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il y a eu dans le monde 33 cas d’infections respiratoires liées à cette nouvelle souche, en majorité dans des pays de la région de la péninsule arabique. En Europe, il y a eu deux cas en France (les 2 patients du Nord), quatre au Royaume-Uni et deux en Allemagne.

Quels sont les symptômes ?

Un rhume accompagné de toux, de la fièvre, un essoufflement... Cet état peut évoluer vers une pneumonie.

Les symptômes apparaissent une dizaine de jours après le retour d’un voyage en Arabie Saoudite ou après un contact prolongé avec une personne malade.

Existe-t-il un traitement ?

Non, et c’est bien ce qui est préoccupant. Ainsi sur 33 infections détectées, 18 malades sont morts. Il n’existe pas à ce jour de vaccin ni de traitement spécifique contre le nouvel agent pathogène. On administre généralement au malade un antipyrétique (traitement contre la fièvre), un antibiotique et dans les cas les plus graves on le met sous respiration artificielle.

En conclusion

Pour le moment, les spécialistes ne sont pas très inquiets : la pandémie ne nous guette pas. Mais la vigilance s’impose

Un numéro vert, le 0800 13 00 00 a été ouvert par le ministère de la Santé pour répondre aux questions.

Docteur Radia Djebbar,

coordinatrice scientifique à Sida Info Service/SIS Association

 
Partager cet article envoyer l'article par mail Partager sur facebook