Quel risque en cas de masturbation ou de frottements ?

Masturbation : Il n’y a pas de risque de transmission du VIH dans la masturbation réciproque. Toutefois, il est déconseillé d’utiliser les sécrétions sexuelles du ou de la partenaire pour se masturber ou comme lubrifiant pour la pénétration.

Frottements sexe contre sexe : Le frottement sexe contre sexe est une pratique sans risque, tant qu’il n’y a pas de pénétration.

Votre avis compte

Cet article vous a-t-il été utile ?