Quels sont les risques lors de “doigtés” ?

Même si on se ronge les ongles ou qu’on a des petites plaies aux doigts, il n’y a pas de risque VIH lors d’un doigté.

Ces petites blessures superficielles ne peuvent permettre l’entrée du virus dans l’organisme.