Y a-t-il un risque lié à la transfusion ?

La sécurité transfusionnelle repose sur une quantité importante de tests pratiqués sur le sang donné et sur un interrogatoire draconien du donneur de sang. Au moindre doute le sang est détruit et le donneur est invité à ne pas faire de don.

La quantité de tests pratiqués rend la transfusion sanguine très sûre.

Quand cela est possible (cas d’une intervention chirurgicale programmée avec risque d’hémorragie) on recourt à la “transfusion autologue”. Ainsi, une personne devant subir une intervention se fait prélever du sang, qui est stocké et réinjecté à cette même personne en cas d’hémorragie. Dans le cas de la transfusion autologue, le risque de contamination est parfaitement nul.