J’ai des symptômes. C’est le sida ?

Attention : il est impossible de se baser sur des symptômes pour affirmer que quelqu’un a le VIH – et ce quels que soient les symptômes.

Ce n’est qu’après un test de dépistage du VIH positif qu’on pourra établir si des symptômes sont dus  à une contamination par le VIH.

Quand une personne a été contaminée par le VIH certains symptômes peuvent apparaitre entre 5 et 30 jours après la contamination mais ce n’est pas toujours le cas.

Les symptômes de la contamination

Il s’agit d’un syndrome “pseudo grippal” c’est-à-dire une fièvre supérieure à 38°, une angine, des ganglions. Ce sont des signes qu’on retrouve la plupart du temps chez des personnes ayant la grippe ou une mononucléose.

Plus rarement : un rash cutané (des plaques rouges sur le corps, comme une allergie), des maux de tête, des maux de ventre ou une diarrhée.

Tous ces signes peuvent être reliés à de très nombreuses maladies, virales ou non (allergie, véritable grippe, hépatite, etc.). Ils ne permettent pas du tout de savoir si on a ou pas le VIH.

Si vous avez pris un risque de transmission, il est néanmoins important d’aller consulter rapidement un médecin afin de savoir s’il s’agit ou non d’une infection au VIH et de pouvoir bénéficier d’un traitement au plus tôt si c’est le cas.