Quels risques si on me fait une fellation ?

On ne peut pas considérer que le fait de se faire sucer est une pratique à risque réel en dehors des pratiques collectives.

Pour qu’il y ait un risque, il faudrait que la personne qui vous suce ait conservé du sperme frais dans sa bouche après avoir pratiqué une fellation à un autre homme.

A noter : la prise d’un traitement antirétroviral (tri-thérapie) limite considérablement le risque de transmission du VIH. Ce risque est nul si la charge virale VIH est indétectable depuis plus de 6 mois. Une personne qui a le VIH et qui prend un traitement efficace ne peut donc pas le transmettre.

La fellation est un mode de contamination pour d’autres Infections Sexuellement Transmissibles (comme la syphilis ou l’urétrite).

L’utilisation du préservatif permet d’écarter le risque de transmission du VIH et des IST lors d’une fellation.