Si on me fait une fellation ?

On ne peut pas considérer que le fait de se faire sucer est une pratique à risque réel en dehors des pratiques collectives.

Pour qu’il y ait un risque, il faudrait que la personne qui suce ait conservé le sperme frais de quelqu’un dans sa bouche au moment où il/elle pratique la fellation à un autre homme.

La fellation est un mode de contamination pour d’autres Infections Sexuellement Transmissibles (comme la syphilis ou l’urétrite).

Seul l’usage du préservatif permet d’écarter tout risque de transmission du VIH et des IST lors d’une fellation.

Peu de gens apprécient l’utilisation d’un préservatif pour la fellation. La question de savoir s’il faut se protéger ou non ne peut donc se décider que de manière individuelle.