La transmission est-elle systématique ?

Lors d’un rapport sexuel non protégé avec un(e) partenaire porteur(se) du virus VIH, la transmission du VIH n’est pas systématique.

Il est possible de ne pas être contaminé après 10 rapports sexuels non protégés avec une personne porteuse du VIH, mais de l’être au 11ème. Comme il est possible d’être contaminé dès le 1er rapport sexuel.

Toutes les pratiques ne présentent pas le même degré de risque. Certains facteurs augmentent le risque de transmission : éjaculation du partenaire, rapport pendant les règles ou ayant entraîné des saignements, présence d’une IST (infections sexuellement transmissible) chez l’un des deux partenaires, charge virale importante (quantité de virus présente dans l’organisme d’une personne atteinte), durée du rapport, etc.

A noter que la prise d’un traitement antirétroviral (tri-thérapie) limite considérablement le risque de transmission du VIH. Ce risque est nul si la charge virale VIH est indétectable depuis plus de 6 mois. Une personne qui a le VIH et qui prend un traitement efficace ne peut donc pas le transmettre.