Quels sont les risques lors d’un cunnilingus ?

Le cunnilingus ne peut pas être considéré comme réellement associé à un risque de transmission du VIH. Une femme qui reçoit un cunnilingus ne peut pas être contaminée car la salive de son-sa partenaire ne transmet pas le VIH.

Par contre, le cunnilingus est un mode de transmission éventuel pour d’autres IST : l’hépatite B (si on n'est pas vacciné-e), l’hépatite C (en cas de contact avec le sang des règles), la syphilis et la blennorragie.

Mais il est possible de se protéger des IST lors d'un cunnilingus. Comment ? En utilisant une digue buccale ou dentaire, en vente par exemple dans certaines pharmacies ou des sexshops.